Pour Sébastien, tout s’était décanté comme ça, brusquement. Comme une rupture, mais à l’envers. L’envie de se raccrocher. De mieux faire, de mieux vivre sa vie. De comprendre ce qui avait échardé, échappé à son contrôle.

Extrait de Mémoire Vive.

Mémoire Vive, c’est l’histoire d’un homme qui achète lui-même un million de ses livres pour devenir célèbre. C’est aussi la découverte d’une nouvelle génération d’objets connectés, une histoire d’amour, des morts, une naissance, de la biologie au service des nouvelles technologies, un voyage à Strasbourg, la meilleure raison pour aller habiter en province ainsi que la réponse à plusieurs questions essentielles dont le devenir des données de nos morts ou la recette du Baeckeoffe alsacien !

Il s’agit d’un roman métissé, où la science-fiction s’infiltre dans un polar et l’humour dans une histoire délicieusement sombre.

Vous pouvez dès à présent feuilleter un extrait en cliquant ici



Couverture3D

Le monde dans lequel évolue les héros de cette histoire est tissé d’objets communicants et de messages publicitaires intrusifs. Ses habitants y monnayent leurs données personnelles et leurs goûts les plus intimes comme de simples marchandises.

Après son déjeuner, Sébastien posta immédiatement sur l’Omninet la liste complète des ingrédients qu’il venait d’ingérer. Plus exactement, il autorisa son assiette, connectée avec son téléphone, à le faire en son nom.

Pire qu’un simple exemple de narcissisme numérique, cette autodélation était devenue, pour lui, un impératif économique. En tant que chômeur, et jusqu’à ce que son enquête s’achève, Plumel en était réduit à accepter toute sorte de tâches virtuelles : dire du bien de tel produit, du mal d’un concurrent, remplir des piles de questionnaires. Il était devenu un produit à faible valeur ajoutée en tant que consommateur. Aussi devait-il faire plus d’efforts pour se rendre désirable auprès de marques susceptibles de s’intéresser à lui jusqu’à souscrire un abonnement qui leur permettraient de prendre connaissance de toutes ses habitudes et surtout de ses vices. Son flux informatif, actualisé en temps-réel, devait être irréprochable.

Il se devait, en outre, de consigner des informations extrêmement détaillées sur la nourriture qu’il avalait chaque jour et sur ses phases de sommeil. En permanence, un récit complet de ses dépenses, de ses humeurs, de ses symptômes et de leurs traitements s’inscrivaient à l’intérieur de ses données personnelles, renvoyées à toutes les sociétés qui avaient un intérêt à s’abonner à son flux informatif. C’était à ce prix qu’il se maintenait à flot financièrement ainsi que sur le réseau, en tant qu’être quantifiable. Surtout, ne pas disparaître médiatiquement.

 


Bienvenue dans l’enfer des objets connectés. Un monde où les appareils de notre quotidien (téléphone, montre, mais aussi stylo ou appareils ménagers) mouchardent en temps réel les moindres détails de notre hygiène de vie à notre assureur, notre employeur, nos collègues ou aux sociétés qui daignent nous les acheter.
Dans cet univers obèse de ses données numériques, même les morts continuent à polluer l’Omninet, le réseau des réseaux, dont l’encombrement et les plantages à répétitions fragilisent la civilisation de l’information émergente.
Si l’on en croit l’ensemble des classements qui régissent son existence, Sébastien Plumel est un raté. Son taux d’approbation sexuel est au plus bas, il aime les bières et la viande rouge. Professionnellement, ses multiples fautes morales le condamnent dans cette société qui a échangé sa liberté contre une transparence de tous les instants.
Aussi, lorsque la mort de son ancien maître à penser lui donne une chance de se racheter, il ne va pas hésiter à se plonger dans les arcanes de la tentaculaire société Mémoire Vive, garante des secrets de nos morts et de nos vivants, pour y retrouver le dernier chef d’œuvre du disparu.
Un roman, où un univers pas si futuriste que cela, se retrouve mêlé à un polar littéraire, au sein de la capitale alsacienne.

Cliquez ici pour commander le livre sur Amazon (en version papier ou numérique sur kindle)

Acquérir le livre en version numérique sur Lulu (fichier epub)


Share Button